A quelle religion se fier ? Contenu ou contenant ?

22 décembre 2015

Au commencement était la femme…

22 décembre 2015

Noël : des cadeaux pour l’âme !

22 décembre 2015
empty image
Photo de cadeaaux de Annette Young

A Noël on offre des cadeaux, de plus en plus de cadeaux, et des cadeaux de plus en plus chers…

C’est comme si plus les cadeaux coûtaient cher, plus ils étaient censés témoigner l’amour… comme si l’amour s’achetait…

J’ai une autre hypothèse : plus les cadeaux sont chers, plus ils témoignent de notre infirmité à dire l’amour.

Alors rêvons un peu ensemble : quels cadeaux qui ne coûtent rien en argent, mais un peu en dépassement de soi-même, pourraient témoigner l’amour sincère que nous portons à nos proches ?

 Pour le trouver il faut entrer dans le monde de celui que nous aimons et discerner dans son monde ce qui ferait du bien à son âme.

Si c’est un petit enfant ?

Quel est le monde du petit enfant ?

Le petit enfant pousse comme une plante au soleil de printemps, et plus le soleil brille plus la plante pousse.

Le soleil du petit enfant c’est sa maman. Plus sa maman est heureuse, épanouie, plus elle respecte ses besoins et ses envies, plus elle est comme le soleil, chaleureuse et lumineuse. Alors le petit enfant lui aussi est heureux et s’épanouit. Le bonheur de sa maman fait son bonheur.

Quel cadeau ?

Pour un petit enfant son cadeau c’est une maman qui prend soin d’elle, de son alimentation, de son repos, de sa vie de femme et de femelle, de ce qui enchante sa vie. Bref en fonction du manque qu’elle identifie dans sa vie, elle peut trouver comment combler ce manque et se rendre un peu plus heureuse.

Oui, même si cela peut paraître étonnant le cadeau du petit enfant c’est le bonheur de sa mère. Autrement dit le petit enfant se réjouit quand maman se réjouit.

Quant au père, « le plus beau cadeau qu’un père puisse faire à son enfant c’est d’aimer sa mère » (livre des proverbes). A lui de trouver le moyen de témoigner à sa compagne de l’amour qu’il lui porte. Les hommes ont su dire leur amour à une femme pour la conquérir, c’est le moment à Noël de récidiver ! Alors Noël redevient bien la fête de la paix et du renouveau.

Si c’est un enfant ?

Quel est le monde de l’enfant ?

Une partie du monde de l’enfant c’est de devoir partager ses parents avec d’autres : ses frères et sœurs, les autres membres de la famille, l’entourage. Il a besoin pour être rassuré de l’amour que ses parents lui portent, d’avoir par moment sa maman ou son papa rien que pour lui.

Quel cadeau ?

Lui offrir un temps particulier avec un parent totalement tourné vers lui.

Par exemple en ce qui me concerne j’avais décidé d’emmener ma fille de 6 ans dans un salon de thé où je passais 1h30 rien qu’avec elle, à déguster des gâteaux et à parler ensemble l’un en face de l’autre. Elle était aux anges…

Si c’est un adolescent ?

Quel est le monde de l’adolescent ?

L’adolescent se construit contre les règles de la famille, contre une certaine façon de vivre des parents. C’est nécessaire à sa maturité nouvelle.

Mais il souffre de deux choses : la première de construire bien maladroitement cette distance d’avec papa et maman. La deuxième de ne pas se sentir reconnu par eux dans ses goûts différents des leurs.

Quel cadeau ?

Partager avec lui quelque chose qui appartient à son monde et qui n’est pas celui des parents.

Exemple : Pour un de mes fils j’avais entendu une musique qu’il aimait que je ne connaissais pas. Je la trouvais intéressante même si elle ne faisait pas partie de mes choix musicaux. Après m’être un peu renseigné sur le chanteur, je l’ai écouté avec lui. J’ai partagé ce que je savais de ce chanteur et je lui ai demandé des précisions sur le groupe, l’enregistrement, les concerts qu’il faisait. Son cadeau c’est son papa qui vient dans son monde et reconnaît son monde.

Le couple

Quel est le monde du couple ?

Un des enjeux principaux du couple c’est pour chacun d’être capable de vivre par moments selon son propre monde – ses goûts, ses envies – sans perdre l’autre, et à d’autres moments de savoir aller dans le monde de l’autre sans se perdre soi-même, sans se nier soi-même

Quel cadeau ?

Prendre la responsabilité d’un temps ensemble. Une soirée, une journée de vacances, un voyage, une soirée sexuelle…

Modalités

Une règle générale à respecter : on choisit d’aller dans son monde ou dans celui de l’autre, mais quoiqu’il arrive chacun doit y trouver son compte.

Les règles de celui qui organise la soirée. 

Trouver un programme qui le réjouit doublement : d’abord personnellement, ensuite parce qu’il est convaincu que ce qu’il a trouvé réjouira aussi son conjoint. Il reste seulement la peur de l’artiste qui va entrer en scène.

 Il y a deux risques : penser à partir de ses goûts propres sans tenir compte de ceux de l’autre ou ne tenir compte que des goûts de l’autre.

Les règles pour celui qui est invité dans un monde.

Trouver à l’intérieur de ce qui lui est proposé et qui ne l’emballe pas, l’adaptation ou le plus qui va le réjouir.

Se rappeler que quand nous inviterons l’autre dans notre monde, nous serons heureux qu’il fasse preuve d’un peu de tendresse sur nos loupés.

 Alors l’ambiance de Noël pourrait changer dans nos maisons, alors Noël pourrait apporter de vrais cadeaux qui font chaud au cœur des humains, qui ont trop souvent bien froid à l’intérieur.

Laissez un commentaire