La réconciliation

7 septembre 2016

La génération de la paix

7 septembre 2016

Colombie 2016

7 septembre 2016
Cérémonie d'ouverture

ARRIVÉE VENDREDI 2 SEPTEMBRE 18H30 EN COLOMBIE

19h15 je me retrouve au même hôtel que la fois précédente.

C’est comme si c’était hier !

350 personnes dont des professionnels et des dizaines de femmes enceintes sont inscrites au séminaire. Après plusieurs heures dans les airs, c’est sur la terre de Colombie que mon cœur et mon âme se remettent à tourner à un bon régime.

SAMEDI 3 SEPTEMBRE.

Je sens déjà qu’arriver dans un pays qui entame un processus de paix et de réconciliation après 50 ans de guerre civile acharnée n’est pas anodin. D’échauffement intérieur en échauffement intérieur, je pressens que ce séminaire pourrait bien s’inscrire même modestement dans ce processus.

Ainsi pointe peu à peu l’idée : pour que la paix soit durable ici aussi, ne faudrait-il pas qu’elle commence dans le ventre des mères … ?

Mon cœur et mon âme tournent cette fois-ci à plein régime !

DIMANCHE 4 SEPTEMBRE

Pas le temps de faire du tourisme. Ce dimanche matin 10h30, me voilà déjà dans le feu de l’action pour une rencontre avec la Secrétaire de la Santé au niveau régional, venue tout particulièrement me présenter son projet de Génération pour la Paix.

J’apprends du même coup que mon séminaire en est les prémices et que mon accompagnement parents/enfants pourrait bien faire partie de ce mouvement pour la construction de la Paix, dans un avenir pas si lointain que ça !

Ainsi mes pressentiments se confirment. Mon cœur et mon âme s’envolent !

LUNDI MATIN 5 SEPTEMBRE.

Ouverture du séminaire :

Le public est là dont les femmes enceintes, certaines très jeunes. J’ai une jambe dans le plâtre mais je suis quand même dans les starting-blocks  et Ana Cecilia, qui fait la traduction, a les yeux rivés sur moi. Nous sommes prêts!

Discours de la secrétaire de santé, du vice recteur de l’Université où se déroule le séminaire et une magnifique chorale venue chanter une berceuse. Tous parlent de la paix sous toutes ses formes.

Voilà c’est parti pour 4 jours.

Dès la pause de 10h30 je suis sollicité pour des apartés, des confidences et des photos, entre autres avec de très jolies Colombiennes et ça continue à la fin de cette première matinée.

Déjà les ventres des jeunes mères ronronnent.

Tout en étant soulagée de voir de quelle belle manière ont abouti les mois de préparation pour ce séminaire avec sa petite équipe, Ana Cecilia se souvient avec un peu de nostalgie de son ventre arrondi il y a 20 ans maintenant.

Mon cœur et mon âme chantent intérieurement.

Laissez un commentaire